Издателство
:. Издателство LiterNet  Електронни книги: Условия за публикуване
Медии
:. Електронно списание LiterNet  Електронно списание: Условия за публикуване
:. Електронно списание БЕЛ
:. Културни новини   Kултурни новини: условия за публикуване  Новини за култура: RSS абонамент!  Новини за култура във Facebook!  Новини за култура в Туитър
:. Книгомрежа  Анотации на нови книги: RSS абонамент!
Каталози
:. По дати : Октомври  Издателство & списание LiterNet - абонамент за нови публикации  Нови публикации на LiterNet във Facebook!  Нови публикации на LiterNet в Twitter!
:. Електронни книги
:. Раздели / Рубрики
:. Автори
:. Критика за авторите
Книжарници
:. Книжен пазар  Книжарница за стари книги Книжен пазар: нови книги  Стари и антикварни книги от Книжен пазар във Facebook Нови публикации на Книжен пазар в Twitter!
:. Книгосвят: сравни цени  Среавни цени с Книгосвят във Facebook!
:. Книги втора ръка  Книги за четене Варна
:. Bücher Amazon
:. Amazon Livres
Магазини и продукти
:. Fantasy & Science Fiction
:. Littérature sentimentale
Ресурси
:. Каталог за култура
:. Артзона
:. Образование по БЕЛ
За нас
:. Всичко за LiterNet
Настройки: Разшири Стесни | Уголеми Умали | Потъмни | Стандартни
RACINES

Stanislav Stratiev

web

Pascal et Yérémia se tiennent du côté nord de la colline. En attendant l'apparition du loup, Pascal développe sa thèse sur les origines des Bulgares.

- Le peuple parti de Pamir ou des steppes mongoles - dit-il, c'est un autre peuple. C'est pas nous.

- Comment ça? - demande Yérémia en avalant une solide gorgée de rakia de la gourde.

- Ce peuple-ci, continue Pascal a probablement traversé le Danube du côté de Vienne et par conséquent s'est rendu directement en Europe.

- Et nous? - s'exclame Yérémia.

Ah nous, nous sommes venus de Babylone - continue à expliquer Pascal.

Yérémia hoche la tête - quelles bêtises!

- L'effondrement même de la Tour de Babel en est une preuve - rétorque Pascal, défendant sa thèse.

- Tiens, bois une gorgée - Yérémia lui tend la gourde. Et par pitié ne me raconte pas d'histoires parce qu'on va manquer le loup.

- Toi même, tu en es une preuve! - dit Pascal. Les bâtisseurs de Babel commencent à parler différentes langues, une incompréhensibilité totale s'installe et il devient évident qu'ils ne pourront pas atteindre Dieu.

- Et alors? - dit Yérémia.

- Alors, une partie des Babyloniens prennent la route, continue Pascal, qui les conduit jusqu'ici.

- Pascal! - lui dit Yérémia, tu es un homme intelligent mais les bêtises que tu racontes!...

- Plus je regarde le monde - le coupe d'un ton assuré Pascal, - plus je me persuade de nos racines babyloniennes.

- Mais tu es malade où quoi! - conclut Yérémia.

- Partout au monde les gens s'habituent à vivre ensemble - dit Pascal. Chinois, Noirs, Japonais, Eskimos, tout ce monde vit ensemble, ensemble rencontre les difficultés. Il n'y a que nous qui ne pouvons pas y arriver.

- C'est où ce partout?

- En Amérique par exemple - répond Pascal.

- Bah, fait un geste de la main Yérémia, l'Amérique!...

- Mais en Allemagne c'est la même chose - dit Pascal. - En Angleterre, en France c'est toujours pareil. Ne parlons pas de l'Australie.

- Je ne suis pas allé En Australie - dit Yérémia, mais pour l'Allemagne tu as entièrement raison. Même en Turquie, je n'ai jamais vu autant de Turcs.

- Il n'y a que nous - dit Pascal - à ne pas pouvoir nous entendre. On peut nous mettre dans le creux de la main, nous parlons la même langue et nous sommes presque tous des parents.

Il porte la gourde à sa bouche et avale au moins cent décilitres de rakia.

- La Tour de Babel est dans notre sang - continue-il après avoir bu. - C'est ça la vérité, crois-moi!

Yérémia a envie de lui répliquer, mais il n'en a pas le temps - le loup apparaît du côté des genévriers.

- Tire! - crie Pascal en visant

- Ne tire pas! - Yérémia saisit son fusil. Il est très loin!...

- Non, il n'est pas loin!...

- Mais si, il est loin!... On va le louper!...

Le temps que les deux Babyloniens concluent un accord sur la question, le vent change de direction, le loup sent leur présence et disparaît.

Le soleil se couche derrière le mont Dervent, mais la lumière continue à entourer Pascal et Yérémia, enfoncés dans la neige. Miro court à leur rencontre en leur expliquant quelque chose d'incompréhensible...

 

 

© Stanislav Stratiev, 2000
© Guenoveva Beaufils, translation, 2003

© E-publishing LiterNet, 17. 06. 2003
=============================
First edition, electronic.