:. LiterNet   :
:. LiterNet   :
:.
:.   K :      : RSS !      Facebook!  
:.      : RSS !
:. :   &  LiterNet -        LiterNet  Facebook!     LiterNet  Twitter!
:.
:. /
:.
:.
:.       :            Facebook       Twitter!
:. :        Facebook!
:.  
:. Bücher Amazon
:. Amazon Livres
:. Fantasy & Science Fiction
:. Littérature sentimentale
:.
:.
:.
:. LiterNet
: | | |

LA LINGUISTIQUE DU TEXTE AU SERVICE DE LA LECTURE

Anelia Brambarova

web

Disons dabord quelques mots sur la lecture afin de pouvoir mieux la définir. Selon M. P. Shmitt et A. Viala (1982: 5), premièrement cest une activité mentale qui commence par la simple perception de signes visuels, qui, ensuite passe par leur décodage pour accéder à son sens, donc le lecteur doit faire preuve dun effort dabstraction. Cest également un processus de mémorisation, car les signes se succèdent et chacun éclaire le suivant tout en étant éclairé par le précédent car une phrase ou un texte prennent leur sens quand ils sont achevés. Donc la lecture est une procédure de structuration qui présuppose la connaissance de codes et de leur fonctionnement dans le texte - ce sont dun côté le vocabulaire et la syntaxe et dun autre leur façon de se juxtaposer ou de senchaîner dans le texte lui attribuant un sens. Donc lire cest encore un travail dinterprétation.

La lecture est aussi une communication indirecte entre lauteur et le lecteur car différée dans le temps et elle accomplit dimportantes fonctions sociales, socio-économiques et fait partie dun ensemble dhabitudes culturelles.

La lecture est donc un ensemble de phénomènes qui, pour être réussie, demande la maîtrise de certains savoirs, analyses et techniques pour accéder au sens des textes.

Dans la présente étude nous essaierons den fournir quelques uns à travers les inventaires et les possibilités que nous offre la linguistique textuelle. Notre objectif est donc doffrir des outils permettant la découverte de la structure profonde d'un texte, c'est-à-dire les parties essentielles qui le composent et la façon dont elles sont organisées. Cette approche devra amener les apprenants à

- pouvoir déterminer les éléments du texte;

- connaître la structure des différents niveaux textuels

- maîtriser les stratégies d'anticipation en lecture

- mieux décoder les textes

- sapproprier un support à la production écrite (Carrell 1990: 1).

Nous procéderons donc à létude consécutive de la super- macro- et microstructure textuelles nous basant sur des exemples précis de différents types de messages. Nous partons de la compréhension de la notion de texte en tant quune entité finie et bien structurée, obéissant à des règles de logique, cohérence, cohésion, continuité sémantique et progression thématique, le tout véhiculé par les lois de la langue et du discours, la notion de structure désignant toute lorganisation déléments agencés entre eux.

 

La superstructure du texte

La superstructure du texte, cest le cadre formel dans lequel progresse et se développe laction. A commencer par le titre et son rapport avec lintroduction, à continuer par lexposition pour finir par la conclusion, nous devrons tenir compte évidemment de la structuration intérieure de chacun des constituants, ainsi que des liens établis entre eux.

Prenons en exemple quelques textes des médias

Texte 1

Réhabiliter le travail: à l'école aussi

(...) La production d'un pays, et donc sa richesse, est inévitablement proportionnelle à la quantité de travail qui est fournie. Or, depuis la seconde guerre mondiale, ce quantum ne cesse de diminuer plus vite en France que chez nos principaux voisins. Mais tout aussi grave est le message envoyé par cette évolution aux jeunes générations, notamment à travers l'idéologie qui anime la loi sur les 35 heures: celui selon lequel le travail c'est l'ennemi, et le sens de la vie tout entier serait à chercher dans l'accroissement des loisirs. C'est là une erreur, et même une faute qui risque de déstabiliser tous nos dispositifs éducatifs, déjà davantage orientés par la crainte de l'ennui que vers le goût de l'effort.

Que l'élève doive être au cœur de notre école va de soi. Mais cette vérité basique, pour ne pas dire ce truisme, ne signifie ni que l'on doive confondre l'éducation avec un jeu, ni que l'on renonce à l'exercice d'une certaine autorité, ni que le monde des adultes doive s'incliner devant les mirages du jeunisme et renoncer aux responsabilités qui lui reviennent quant à la définition des finalités dernières de notre enseignement. (...)

Trois grandes conceptions de l'enseignement avaient déjà été imaginées par les philosophes du XVIIIe siècle. Idéalement, la première voulait laisser une liberté absolue à l'enfant: c'est l'éducation par le jeu qui correspondait, selon une analogie profonde avec la politique, aux premières figures de l'anarchisme. La deuxième en est le contraire exact: le dressage, équivalent de l'absolutisme, dont Rousseau avait déjà noté qu'il convient sans doute à des animaux mais point à des êtres libres.

Comment concilier la faible part de vérité que ces deux visions extrêmes, toutes deux également fausses au regard des premiers républicains, recèlent malgré tout en elles ou pour mieux dire: comment respecter la liberté de l'enfant tout en lui enseignant une discipline? Réponse: par le travail. C'est lui qui fournit le "concept synthétique", la solution de cette opposition frontale entre le jeu et le dressage. Car, en travaillant, l'enfant exerce sa liberté, mais il se heurte néanmoins à des obstacles réels, objectifs, qui, lorsqu'ils sont bien choisis par le maître, peuvent se montrer formateurs pour lui dès lors qu'il parvient à les surmonter activement. A l'anarchie du jeu et à l'absolutisme du dressage succède ainsi le "républicanisme" du travail: le citoyen, en effet, est celui qui est libre lorsqu'il vote la loi, et contraint cependant par cette même loi dès lors qu'il l'a approuvée - où l'on retrouve les deux moments, liberté et discipline, activité et passivité, que le travail réconcilie en lui.

Il existe ainsi un lien intime, d'une profondeur insoupçonnée, entre l'idée républicaine qui fonde l'école moderne et la valeur travail. Alliant le respect de l'enfant et les nécessités de l'autorité, il a continué d'animer jusqu'à nos jours ce que nos systèmes éducatifs ont assurément de meilleur. Il serait dramatique d'en perdre aujourd'hui l'apport majeur, sous prétexte que la société globale nous invite sans cesse davantage aux loisirs, à la consommation, au jeu et au divertissement. Il faut maintenir haut et fort l'idée que, sans un apprentissage parfois rigoureux, sans un certain goût de l'effort, aucun accès à la culture authentique n'est réellement possible. (...)

A bien des égards, ce n'est pas la motivation qui fonde le travail, mais l'inverse. N'ayons pas peur des mots: la culture scolaire peut et doit être passionnante, mais sa finalité première n'est pas de divertir. Il y a bien d'autres lieux pour cela. Elle est de préparer les élèves à entrer dans un univers d'adultes qui n'ont pas à rougir, bien au contraire, de ce qu'ils peuvent transmettre et léguer aux jeunes générations pour leur permettre de s'inscrire à leur tour dans un monde qu'ils seront appelés, eux aussi, à habiter, à enrichir et à transformer.

Luc Ferry, ministre de léducation nationale, Le Monde, 15 (10)

Eléments de la superstructure

Fonctions et caractéristique

Titre

1. fixe le thème

2. limite de thème - aucune déviation nest possible

3. canalise lexposé

4. donne une information anticipée

Introduction

1. localise le thème

2. indique le plan de lexposé

3. indique lhistorique du problème

4. développe brièvement lhistorique du problème

5. détermine lobjet du message

Exposition

1. description des faits

2. développement du thème

3. approfondissement du thème

Conclusion

1. retour à lidée lancée par le titre

2. boucle le message


Texte 2

Autisme: des traitements en progrès

Claudie Bert

Les méthodes proposées pour soigner lautisme sont nombreuses...

Sont-elles toutes efficaces ? Un rapport récent fait le point.

Un rapport de plus de 300 pages commandé par le ministère de la Santé a évalué les méthodes pour soigner lautisme. Il distingue les interventions globales portant sur tous les problèmes de la personne autiste, et les interventions focalisées sur la socialisation, la sensori-motricité...

Deux interventions globales, inspirées de lapprentissage béhavioriste - cest-à-dire au moyen dun système de récompense-punition - ont fait lobjet de plusieurs études à létranger. Ainsi, le programme Lovaas, quand il est appliqué précocement, et intensément, fait progresser le QI et le langage des enfants, surtout lorsque le niveau initial nétait pas trop bas. Le programme Teacch, qui sappuie sur une collaboration entre parents et éducateurs et suit la personne autiste au long de sa vie, semble efficace dans tous les domaines - mais ses évaluations sont rares et peu probantes. La scolarisation en milieu ordinaire semblerait, quant à elle, produire des effets favorables.

Les " interventions focalisées " portent sur des domaines spécifiques. Lemploi dimages, le langage des signes, la fourniture dindices ou de renforcements semblent efficaces pour améliorer la communication orale et lapprentissage de la lecture-écriture. Lemploi de lordinateur apparaît également bénéfique.

Communication, relations sociales, perception...

Dans le domaine des relations sociales, la présentation de " modèles " comme les images ou les vidéos semble avoir des effets positifs, mais ponctuels. Plus prometteuses sont les interventions médiatisées par des pairs non autistes, car les progrès observés sétendent à dautres situations. En ce qui concerne le domaine sensoriel, on note que les massages ont pour effet de calmer les enfants autistes en améliorant leur sommeil. Ces résultats, cependant, doivent être maniés avec précaution : sur les 146 études analysées par le rapport, seules 9 sont considérées par les auteurs comme scientifiquement probantes, contre 137 dites peu concluantes parce quentachées derreurs de méthode.

Pourtant, des indices convergent, affirme le pédopsychiatre Amaria Baghdadli en conclusion, et permettent dénumérer les conditions dune prise en charge efficace des enfants autistes : dune part, intervenir précocement et fixer des objectifs hiérarchisés ; dautre part, individualiser les actions qui doivent être dintensité suffisante au sein denvironnements structurés. Les spécialistes précisent que létat des personnes autistes prises en charge sest beaucoup amélioré depuis quelques années. Lenquête de terrain en Languedoc-Roussillon montre que tous les établissements ont cité, comme source de satisfaction, les progrès de leurs pensionnaires dans le domaine des apprentissages, des troubles du comportement, de lautonomie.

 Amaria Baghdadli, " Interventions éducatives, pédagogiques et thérapeutiques proposées dans lautisme ", rapport rédigé à la demande du ministère de la Santé et des Solidarités et de la direction générale de lAction sociale, et complété par une enquête pilote de terrain menée en Languedoc - Roussillon 2007.

Eléments de la superstructure

Fonctions et caractéristique

Titre

1. fixe le thème

2. limite de thème - aucune déviation nest possible

3. canalise lexposé

4. donne une information anticipée

Introduction

1. localise le thème

2. indique le plan de lexposé

3. indique les auteurs et les sources

4. développe lhistorique du problème

5. détermine le choix de lobjet de la recherche

Exposition

1. description des faits

2. description et développement des expériences

3. description des résultats

Conclusion

1. résume les résultats

2. décrit leur importance


Texte 3

Un homme acquitté du meurtre dune fillette près de 18 ans après les faits

Un homme de 34 ans a été acquitté vendredi par la cour d'assises des mineurs du Nord à Douai du meurtre d'une fillette de 11 ans, retrouvée étranglée en 1990 près de Valenciennes et dont le frère avait enquêté pendant 14 ans après le classement de l'affaire.

L'avocat général avait requis dix à douze ans de réclusion à l'encontre de l'accusé, mineur au moment des faits et poursuivi pour violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Le cadavre de la fillette avait été découvert le 26 avril 1990 au bord d'une bretelle d'autoroute à Marly (Nord), une ceinture de cuir serrée autour du cou.

L'autopsie avait révélé qu'elle était morte étranglée, sans subir d'autre violence.

Un an après les faits, la justice avait rendu un non-lieu et classé l'affaire. Le frère de la victime, alors âgé de 16 ans, s'était lancé dans une enquête parallèle avec l'aide d'un détective. Il avait obtenu en mai 2003 la réouverture de l'enquête, puis la mise en examen un an plus tard de l'accusé, un gitan d'un camp de Bruay-sur-l'Escaut (Nord), près de Valenciennes.

L'accusation reposait surtout sur le témoignage d'une amie de la victime qui avait dit avoir assisté au meurtre et vu l'accusé étrangler la fillette. Celle-ci a réitéré ses accusations à la barre, mais après avoir livré plusieurs versions des faits lors de l'enquête.

C'est un "acquittement logique au regard du contenu réel du dossier", s'est félicité Me Emmanuel Riglaire, l'avocat de l'acquitté, se déclarant toutefois "triste" pour la famille de la victime.

Le Parisien, le 27 janvier 2008

Eléments de la superstructure

Fonctions et caractéristique

Titre

1. fixe le thème

2. limite de thème - aucune déviation nest possible

3. canalise lexposé

4. donne une information anticipée

Introduction

1. precise le thème

2. pose lhistorique

Exposition

1. description des faits

2. développement de lhistorique

Conclusion

1. résume les résultats

2. explique les résultats

Toutefois la superstructure textuelle pourra être considérée sous un autre point de vue - celui de la répartition et la distribution des mots-clefs du titre démontrant le réseau significatif du texte au niveau lexical au fur et à mesure des paragraphes.

Le tableau ci-dessous en donne lillustration

Titre

Un homme acquitté

Du meurtre dune fillette près de18 ans après les faits

Introduction

P*1

Un homme de 34 ans a été acquitté

retour au titre - leffet du miroir

une enquête poursuivie

vendredi /le 25janvier 2008/

 

par le frère 14 ans après le classement de l'affaire

Exposition

P2

P3


P4


P5



Le cadavre de la fillette avait été découvert

L'autopsie avait révélé qu'elle était morte étranglée, sans subir d'autre violence.

la justice avait rendu un non-lieu et classé l'affaire

réouverture de l'enquête

le témoignage d'une amie de la victime



le 26 avril 1990

-


Un an après les faits

 

En 2003

Conclusion

P6

acquittement logique

retour au titre - leffet du miroir

En 2008

P* - paragraphe

Nous pouvons observer aisément dans ce texte le double effet du miroir - retour au titre

Un texte est divisé en paragraphes, mais ce ne sont que des marques graphiques déterminées par la volonté et la propre compréhension de lauteur et non pas par la logique textuelle -même.

La linguistique textuelle propose un point de vue un peu plus différent admettant quil existe dautres éléments structurels porteurs du sens du message et ce sont les segments narratifs (SN) qui reflètent lunité de laction fixée dans un temps bien déterminé, se déroulant dans un lieu bien déterminé, avec des actants également bien déterminés. Les segments narratifs se situent à la limite entre la super- et la macrostructure du texte, car ce ne sont pas des éléments formels à proprement parler et leur disposition ne coïncide que rarement avec les signes formels, pourtant leur importance est indubitable et la connaissance de leur nature extrêmement utile.

Voyons de quoi il est question.


Texte 4

Découverte d'activité microbienne remontant à près de 3 milliards d'années
AFP - Lundi 28 janvier, 11h 22

PARIS (AFP) - 1. Des traces de micro-organismes ont été trouvées dans des roches de 2,7 milliards d'années, confirmant que les plus anciennes traces de biominéralisation remontent à plusieurs milliards d'années, révèle une étude française publiée dans la revue britannique Nature Geoscience.

2. Cette découverte, réalisée dans des stromatolites, des roches carbonatées en forme de chou-fleur obtenues lors de forages en Australie, est "la preuve formelle de la médiation" de microbes dans la formation de ces formations anciennes, soulignent les auteurs de l'étude, de l'Institut de physique du globe de Paris (CNRS/Université Paris 7).

3. En 2006, des chercheurs australiens et canadiens avaient déjà publié dans la revue Nature une étude sur des stomatolites datant de 3,4 milliards d'années, et concluant à leur origine microbienne.

4. De nombreux chercheurs pensaient jusqu'à ces dernières années que les stromatolites fossiles étaient "liées à l'activité de micro-organismes photosynthétiques, comme c'est le cas dans les environnements actuels", ont noté les scientifiques de l'Institut du Globe.

5. Ces chercheurs rapportent qu'ils ont découvert et analysé "des petits globules de matière organique contenant des nanocristaux d'aragonite" dans ces roches de la formation de Tumbiana. 6.Or, soulignent-ils, les bactéries actuelles sont à l'origine de la précipitation de l'aragonite, un polymorphe de carbonate de calcium très instable qui se transforme rapidement en calcite après la mort des micro-organismes.

7. La datation des premières manifestations de la vie sur Terre, et leur mode d'expression, sont particulièrement importantes pour les recherches sur des traces de vie éventuelles sur d'autres planètes, comme Mars.

 

Le texte ci-dessus est graphiquement divisé en six paragraphes, qui, selon la volonte de lauteur, expriment son point de vue quant à limportance de linformation annoncée. Mais il en est dautres structures textuelles qui correspondraient mieux à sa logique objective et ce sont les segments narratifs, dont la définition a été donnée plus haut.

Observons donc leur distribution dans le texte.

Segments narratifs

Phrases

SN1

1-2

SN2

3

SN3

4-5-6

SN4

7

Voila pour la simple comparaison la distribution segments narratifs/paragraphes.

Segments narratifs

Paragraphes

SN1

1-2

SN2

3

SN3

4-5

SN4

6

Nous pouvons nous apercevoir aisément que les segments narratifs ne coïncident pas forcement avec les paragraphes et ceci peut être expliqué par le regard subjectif de lauteur et les exigences logiques objectives de lidée textuelle. Il arrive quils recouvrent de façon régulière laxe introduction- exposition - conclusion, mais ce nest nullement obligatoire pour tous les cas. Lexemple de notre texte en est une bonne illustration.

 

Segments narratifs

Phrases

Introduction

SN1-1

1

Exposition

SN1 -2

SN2

SN3

2

3

4-5-6

Conclusion

SN4

7

Nous nous apercevons que le SN1 fait partie de lintroduction et de lexposition a la fois.

 

Donc le travail de recherche sur la superstructure des textes ci-dessus permet de faire les conclusions suivantes sur leur côté représentatif formel

I. Le corps textuel est divisé en quatre éléments essentiels

1. le titre dont le rôle est de

- fixer le thème

- limiter le thème - aucune déviation nest possible

- canaliser lexposé

- donner une information anticipée

2. lintroduction qui

- localise le thème

- indique le plan de lexposé

- indique les auteurs et les sources

- pose lhistorique

- développe brièvement lhistorique du problème

- détermine le choix de lobjet de la recherche

3. lexposition qui selon le type de texte et sa nature réalise

- la description des faits

- la description et développement des expériences

- la description des résultats

- le développement de lhistorique

- le développement du thème

- lapprofondissement du thème

4. la conclusion où

- Les résultats sont résumés

- Les résultats sont expliqués

- limportance des résultats est exprimée

- le message est bouclé

- souvent un retour à lidée lancée par le titre est observé

II. Un autre point de vue sur la superstructure des textes est celui qui consiste à établir un réseau significatif au niveau lexical en poursuivant la distribution et la variation des mots-clefs du titre à travers les paragraphes au fur et à mesure du développement du corps textuel ainsi que leur correspondance avec les parties déterminées du texte. Cette démarche peut être considérée comme un pas en avant vers le début de la maîtrise complète des signes formels de la structure textuelle.

III. Les segments narratifs sont des éléments constitutifs textuels, emboîtant la super- et la macrostructure textuelle, se situant donc a leur limite car ils tiennent en même temps de la forme structurelle et de la logique du développement du message.

De point de vue méthodologique limportance de connaître la superstructure textuelle revient aux idées concrètes quelle offre quant à léchafaudage du squelette de chaque message surtout à lécrit, ainsi quaux savoirs sur linterdépendance de ses constituants et de leur rôle dans lélaboration du texte-même. Il existe donc une étape initiale et une étape finale entre lesquelles se développe et enrichit la dynamique textuelle. En sachant quelles en sont les fonctions principales, quels sont les liens à observer entre elles, et ayant élaboré le réseau significatif du texte à partir du titre, lapprenant sera bien facilité dentreprendre les pas suivants qui concernent la mise en place du corps textuel. En son approche il sera soutenu par la connaissance des segments narratifs qui sont les premiers porteurs du sens et de la logique textuels. Ils sont également les éléments dont lappropriation mènera directement au niveau textuel suivant qui est la macrostructure textuelle.

 

La macrostructure textuelle

Cest le niveau qui est constitue des unités textuelles quon appelle unités supraphrastiques.

Il est plusieurs définitions de cette notion, mais pour la présente étude nous adopterons celle de Referovskaya (1983: 4) qui la détermine comme une unité structurelle compose qui peut être délimitée du texte grâce a des marqueurs dordre sémantique et formels. En étudiant les unités supraphrastiques nous nous rendons compte des liens supraphrastiques qui assurent la cohésion du texte.

Chaque unité suprarphrastique englobe un message complet et par conséquent contient un microthème qui démontre son unité sémantique. Quant aux marqueurs formels ils sont dordre lexical ou grammatical.

Quels sont les rapports entre les segments narratifs, les unités supraphrastiques et les paragraphes. Les segments narratifs étant un élément intermédiaire entre le texte entier et les

unités supraphrastiques, il est normal quils englobent plusieurs unités supraphrastiques ou coïncident avec elles, mais ces dernières de leur part ne recouvrent pas toujours les paragraphes pour les mêmes raisons que nous avons citées plus haut, lors de létude des segments narratifs.

Etudions le texte suivant.

La police soupçonne un principal adjoint de collège de s'être poignardé

AFP - Mardi 29 janvier, 20h34

BOBIGNY (AFP) - 1. Le principal adjoint poignardé en novembre dans son collège de Pierrefitte-sur-Seine (Seine-Saint-Denis), affaire qui avait suscité l'émoi de la classe politique, Nicolas Sarkozy en tête, est soupçonné de s'être lui-même blessé et a été placé en garde à vue mardi à Saint-Denis-de-La-Réunion, a-t-on appris de source judiciaire.

2. Interpellé à 6H00 heures locales sur l'île dont il est originaire et où il était en convalescence, Mohammed Abdallah a été placé en garde à vue dans des locaux de police pour des faits présumés de "dénonciation d'un crime ou un délit imaginaire ayant exposé les forces de police à d'inutiles recherches", a précisé cette source, confirmant une information donnée par RMC.

3. Le samedi 10 novembre 2007, vers 21H00, l'adjoint du collège Pablo-Neruda, âgé de 44 ans et qui vivait sur place dans un logement de fonction, avait été découvert gisant dans un état grave par le gardien, et transporté dans un service de réanimation.

4. Selon les premiers éléments d'enquête, les deux hommes étaient sortis pour trouver l'origine d'un bruit suspect, l'adjoint précédant de peu le gardien. 5. Ce dernier avait trouvé M. Abdallah derrière un bâtiment, dans l'enceinte de ce collège de 550 élèves classé en zone "prévention violence".

6. A l'époque, le président de la République avait "souhaité que toute la lumière soit faite sur les circonstances du drame, afin que les auteurs de cet acte barbare puissent être identifiés et arrêtés". 7. Nicolas Sarkozy avait également provoqué une réunion sur la sécurité de ce collège vulnérable aux intrusions et aux attaques (jets de cocktails Molotov et voiture-bélier incendiée en avril et mai 2006).

8. Le lendemain des faits, le ministère de l'Education nationale avait indiqué que le principal adjoint avait été agressé alors qu'il surprenait une ou deux personnes entrées dans l'enceinte du collège.

9. "L'ensemble du dossier donne à penser qu'il n'y a pas eu l'intervention d'un tiers", a affirmé mardi la source judiciaire.

10. Selon les premiers éléments de l'enquête communiqués le 12 novembre à la presse par le procureur de la République, M. Abdallah avait été blessé par un couteau de cuisine de 25 cm retrouvé sur place. 11. Des examens papillaires et des recherches ADN avaient été demandés.

12. Père de deux enfants, M. Abdallah était adjoint depuis la rentrée 2007 dans ce collège, après un poste administratif à l'université de La Réunion.

13. Selon une source proche du dossier, il vivait mal cette nouvelle affectation, loin de sa famille restée à La Réunion.

Distribution SN/USP

Rapport entre USP/P

USP

P

USP1

P1 - P2

USP2

P3

USP3

P4

USP4

P5

USP5

P6

USP6

P7

USP7

P8

Vient maintenant la question comment sont effectués les rapports entre les unités supraphrastiques puisquelles sont obligatoirement liées lune à lautre dans le but dassurer la cohésion et la logique textuelles.

Les liens les plus souvent observés sont:

1. La simple répétition de lunité lexicale

Les salaires mensuels dans les entreprises du secteur privé en France n'ont connu qu'une hausse "modérée" en 2006, pour s'établir en moyenne à 2.583 euros bruts et 1.941 euros nets, selon une étude que publie mercredi l'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE).

Compte tenu de la hausse des prix à la consommation de 1,6% en 2006, le salaire brut moyen pour un poste à temps complet du secteur privé a augmenté de 1% entre 2005 et 2006 en euros constants, c'est à dire déduction faite de l'inflation. Le salaire net moyen, dans le même temps, a augmenté de0,4%.

Hausse "modérée" des salaires en 2006, selon l'INSEE
AP - Mercredi 30 janvier, 00h01

2. La substitution lexicale (anaphore infidèle)

Une Iranienne de 16 ans a été interpellée pour avoir assisté à un match de football à Abadan (sud), ce qui est interdit en Iran, a rapporté mardi le quotidien Etemad.

La jeune fille s'était déguisée en garçon pour assister à un match entre deux équipes locales, mais sa voix aiguë a mis la puce à l'oreille des spectateurs qui ont alerté les policiers présents dans le stade. La jeune fille et son ami ont été immédiatement interpellés.

Une jeune Iranienne interpellée pour avoir assisté à un match de football
AFP - Mardi 29 janvier, 13h05

Cette anaphore ne peut être expliquée hors du texte et aucune connaissance du lexique ne saurait la garantir, donc elle nest considérée que contextuellement.

3. Lanaphore infidèle par association

En avril 2006, le président ultraconservateur iranien, Mahmoud Ahmadinejad, avait autorisé les femmes à s'y rendre, mais il avait dû revenir sur sa décision devant les protestations des religieux.

Malgré l'interdiction, des jeunes filles se déguisent régulièrement en garçon pour s'introduire dans les stades.

Une jeune Iranienne interpellée pour avoir assisté à un match de football
AFP - Mardi 29 janvier, 13h05

Ce type danaphore est basé essentiellement sur le rapport partie / tout. Dans lexemple ci-dessus les contenus significatifs des notions de femmes et jeunes filles ne sont que partiellement référentiels.

4. Lantonymie

J'ai de l'écran solaire, un bon couteau, une cuillère, des pansements... pas de carte bancaire, pas de travellers chèques, pas de compte en banque, zéro. Je ne toucherai pas à l'argent tout du long", a-t-il déclaré à la BBC radio.

"Je vais commencer à écrire un nouveau chapitre de ma vie ...................................................................

Décrivant son voyage comme un "pèlerinage", il a indiqué à la BBC vouloir promouvoir une "philosophie de la récolte", où les gens sentraident

Un Britannique sapprête à marcher jusquen Inde sans utiliser dargent
AFP - Mercredi le 30 janvier 2008

Lantonymie est un procédé fréquent dans les textes journalistiques ou il est exploité primordialement pour des raisons de style, mais qui, de point de vue de la linguistique textuelle, est un élément de liaison par excellence qui par lopposition entre deux notions assure lagencement du message.

5. Lanaphore fidèle (pronominalisation, référence)

Cest le lien intertextuel le plus fréquent qui appuie la progression du texte. Elle peut être exprimée par des pronoms personnels, démonstratifs, possessifs, indéfinis qui sont en rapport référentiel avec une des précédentes unités lexicales du texte. Suivent quelques exemples demploi de

- Pronoms personnels

Selon des témoignages cités par le journal de Toronto, le copilote qui avait enlevé ses chaussures, criait, pleurait et invoquait Dieu. Il été sorti de force de la cabine de pilotage et maîtrisé par des membres de l'équipage avec l'aide d'un voyageur appartenant aux forces canadiennes.

Il continuait à crier lorsqu'il a été attaché à un siège, a raconté au journal un Torontois, dont l'épouse se trouvait à bord avec son bébé.

Un copilote attaché à un siège après des troubles psychiques en plein vol
AFP, Mercredi le 30 janvier 2008

- Pronoms démonstratifs

Le premier obstacle sera le passage de la Manche vers la France. "Je vais m'approcher du gars derrière le comptoir et juste lui expliquer ce que je fais, lui dire avec autant de passion que possible".

Et si ça marche pas, il essaiera encore et encore. "Si je dois passer deux ans et demi à montrer à quelqu'un combien je suis convaincu par ce que je fais, alors c'est deux ans et demi bien employés".

Un Britannique sapprête à marcher jusquen Inde sans utiliser dargent
AFP, Mercredi le 30 janvier 2008

Le pronom démonstratif neutre (ceci, cela, ca) est le plus fréquemment utilisé dans ce type de textes.

- Pronoms possessifs

D'après les sondeurs, la détérioration de l'image de Nicolas Sarkozy, qui affirmait pendant sa campagne vouloir être "le président du pouvoir d'achat", témoigne d'une "frustration" de l'électorat sur ce sujet.

"Nicolas Sarkozy se voulait le président du pouvoir d'achat et aujourd'hui, à part le sien, rien n'a augmenté pour les Français en termes de revenus", a lancé jeudi le patron du PS, François Hollande, lors d'un déplacement à Palaiseau (Essonne).

La loi sur le pouvoir d'achat votée, alors que chute la cote de confiance de Sarkozy
Par Samir TOUNSI AFP - Jeudi 31 janvier, 14h31

- Pronoms indéfinis

Neuf étudiants de l'Ecole des Mines de Nantes (EMN) ont reçu en décembre et janvier des cours d'informatique sur leur iPod Touch, annonce l'école d'ingénieurs, qui parle de première en France.

Doté d'un écran comparable à celui d'un iPhone, le baladeur numérique comportait des documents écrits sonorisés avec la voix de l'enseignant, des enregistrements vidéo de ses explications au tableau ou encore des documents de référence", explique Martin Richard, adjoint en charge de l'enseignement de l'informatique à l'EMN.

Toutes les deux semaines, une séance de "régulation" et des travaux pratiques étaient organisés dans les locaux de l'école, pour "s'assurer que les cours ont été assimilés et dissiper les zones d'ombres", précise l'enseignant.

"Ce système permet de travailler ses cours où l'on veut et quand on veut, en mettant à profit par exemple les temps de transport", explique Martin Richard.

A Nantes, des étudiants révisent leurs cours sur leur iPod
Reuters - Mercredi 30 janvier, 15h25

Lutilisation fréquente de lanaphore fidèle est soumise aux lois de léconomie langagière qui demande quun texte soit concis dans les mesures du possible et en premier lieu cela est accessible grâce à la pronominalisation qui permet à lauteur déviter les répétitions inutiles alourdissant le texte.

Une autre façon de marquer les liens entre les unités suprarphrastiques sont les

6. Connecteurs

Ce sont des mots appartenant principalement à trois catégories syntaxiques:

- les conjonctions et locutions conjonctives

- les prépositions et locutions prépositionnelles

- les adverbes et locutions adverbiales

Pour pouvoir caractériser la spécificité de leur fonctionnement les connecteurs devront être étudiés dans leur détermination sémantique car ils établissent entre les éléments reliés une relation logique et une nuance de sens précise (opposition, cause, conséquence, temps, condition, opposition, comparaison, but, etc...).

Le tableau suivant servira à illustrer la nature de connecteurs les plus fréquemment utilisés.

 

INTRODUCTION

D'abord

En premier lieu

.

ADDITION

Aussi
De même

De plus
Encore

et
également

ÉNUMÉRATION

D'abord

Ensuite

Enfin

LIAISON, TRANSITION

Bref
D'ailleurs
Donc

Ensuite
En somme
En outre

Or
Par ailleurs
Puis

EXPLICATION

car
c'est-à-dire

En effet
Effectivement

Étant donné que
Puisque

ILLUSTRATION

entre autres

notamment

par exemple

OPPOSITION

au contraire
néanmoins

par contre
pourtant

quoique
toutefois

en dépit de

CONSÉQUENCE

Alors
Ainsi
C'est pourquoi

d'où
Dans ces conditions
de sorte que

donc
En conséquence
Par conséquent

TERMINAISON

Ainsi

Étant donné

Puisque

 

Sans nous étaler en nombreuses exemples en voilà quelques uns

- relation dopposition

L'opération la plus fructueuse a été réalisée en mai lorsque le P-DG de la banque a vendu, alors que le titre de sa banque était au plus haut, à 154 euros. Il devait chuter dans les jours suivant en raison de la crise des crédits à risque américains.

Les dirigeants sont tenus légalement de vendre leurs stock-options dans certaines périodes de l'année, mais ne sont cependant pas obligés de procéder à des transactions dans ces moments.

En dépit d'appel de plusieurs responsables politiques à sa démission, Daniel Bouton a été maintenu à son poste, la semaine dernière, par son conseil d'administration.

Daniel Bouton reçoit 7 millions d'euros en stock-options en 2007
Thierry Lévêque

- relation de transition

L'enquête a rebondi sur la foi de renseignements communiqués au début de l'année aux enquêteurs par un journaliste indépendant. Celui-ci a rapporté la découverte d'un corps d'enfant par des ouvriers lors des travaux de transformation d'un entrepôt en restaurant, à Brie-Comte-Robert, à 25 km de Guermantes, le village où a disparu Estelle, alors âgée de 9 ans, le 9 janvier 2003.

Or, selon l'avocat du père de l'enfant, Me Didier Seban, une personne placée en garde à vue "a désigné l'endroit ou avait été trouvé le corps dans un hangar" de cette localité, lors de la transformation de celui-ci en un restaurant chinois, durant l'été 2007. Cet élément, non confirmé de source policière, est naturellement de nature à orienter les investigations alors que "la police, sur demande du juge d'instruction, est à la recherche de traces du cadavre d'un enfant" même s'il "n'y a pas de certitude que ce soit Estelle", a dit le procureur de Meaux René Pech.

Cinq ans après la disparition d'Estelle Mouzin, 10 interpellations en Seine-et-Marne
Par Stéphanie LEROUGE

- relation daddition (de plus) et de transition (en outre)

Jeudi, la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD, patronat) a appelé "chacun à ses responsabilités, vis-à-vis des entreprises et des salariés de la branche (au nombre de 650.000), compte tenu des propositions faites".

Dans l'accord salarial qu'elle soumet à signature jusqu'au 9 février, le paiement des pauses est relevé à 5% de la rémunération et s'ajoute au salaire mensuel, ce que réclamaient les syndicats en tant que "remise aux normes".

Le salaire mensuel brut (hors pause) pour le premier niveau de la grille salariale s'élève à 1.280 euros, soit le Smic. "Mais s'il y a une augmentation du Smic dans les mois à venir, cela ne tiendra pas la route", souligne la CGT.

De plus, selon FO, "l'évolution et les écarts entre les niveaux suivants sont très faibles".

En outre, la FCD a proposé "le lancement d'une négociation sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC)" en mars prochain, comme le demandaient les syndicats qui veulent discuter notamment de l'impact des nouvelles technologies (caisses automatiques, puces sur les produits...) sur l'emploi. Cependant, selon FO, c'est une simple "commission" sur une GPEC que concède le patronat.

Grève dans les grandes surfaces pour les salaires et contre le temps partiel imposé
AFP, le 1 Février 2008

- relation de conséquence

Dans ce contexte, la reconnaissance du droit au logement opposable qui "constitue incontestablement une avancée" pour la Fondation, "risque de se heurter à l'insuffisance (...) de logements à loyer accessible puisqu'elle ne repose que sur la mobilisation du contingent préfectoral".

Ainsi, on estime qu'il y a 600.000 ménages prioritaires selon les chiffres de l'Union sociale pour l'habitat, pour "une capacité d'accueil du parc HLM sur le contingent préfectoral" située dans une fourchette de 30.000 à 100.000 logements par an selon la Fondation.

En conséquence, juge l'association, "faute de s'accompagner de l'augmentation de la production d'une offre de logements à loyers accessibles par la construction de véritables logements sociaux, mais aussi en mobilisant les ressources du parc locatif privé, la loi sur le droit au logement opposable demeurera inapplicable".

Logement: beaucoup de constructions mais pour les plus riches, selon la Fondation Abbé Pierre
Par JeanMarie Godard

Si nous revenons à notre texte 4 pour faire le bilan de la nature des rapports entre les unités superphrastiques, nous pouvons les résumer dans le tableau ci-dessous.

Rapports entre les USP

USP

Rapports

 

USP1- USP2

Répétition simple

...adjoint.../...adjoint....

USP2 - USP3

Synonymie contextuelle

l'adjoint du collège Pablo-Neruda... le gardien /...les deux hommes

USP3 - USP4

Synonymie contextuelle

...gisant.../...drame...

USP4 - USP5

Indicateur temporel

à lépoque

USP5 - USP6

Anaphore infidèle - partie/tout

L'ensemble du dossier donne à penser/

Selon les premiers éléments de l'enquête

USP6 - USP7

Répétition simple

...M Abdallah.../... M Abdallah...

 

La microstructure textuelle

Cest le niveau textuel qui étudie les liens dans le cadre de lunité superphrastique elle-même. Quels en sont donc les mécanismes?

1. Référence et coréférence

Cest le mécanisme permettant dintroduire une nouvelle information dans le texte dune part, tout en linscrivant dans la réalité des faits dune autre. La référence est une procédure qui renvoie le récipient du texte à la réalité. Ce renvoi est réalisé par des substantifs déterminés et cest justement le choix du déterminant qui permet de juger si la notion est introduite pour la première fois ou non.


Texte 5

La flambée de l'or attire les prospecteurs en Alaska

Par Jeannette Lee

............................................

1. D'après des responsables de l'Etat, les données témoignent d'un récent regain d'activité en matière de prospection d'or.

2. Récemment, le nombre des concessions abandonnées a chuté de façon significative, tandis que le nombre des autorisations accordées à des petits mineurs est passé de 233 à 2002 à 315 en 2007.

3. Mais le temps du chercheur dor autarcique en Alaska appartient depuis longtemps au passé. "C'est davantage un style de vie qu'autre chose", observe Rick Frederickson, chef par intérim de la section minière du Département des ressources naturelles. 4. Beaucoup de ces chercheurs d'or sont assez âgés "et je ne vois pas beaucoup de jeunes gens qui veulent le faire" pour gagner leur vie.

5. Pour Toni Logan Goodrich, copropriétaire d'Oxford Assaying and Refining Corp. à Anchorage, les prix élevés amènent néanmoins une population plus jeune vers la prospection d'or. 6. Un changement par rapport à la situation d'il y a dix ans, quand elle se demandait si ses affaires de purification et d'évaluation de l'or survivraient. 7. "Je pensais: 'j'ai 30 ans, que vais-je faire? Dans dix ans, tous mes mineurs seront morts", raconte-t-elle. Mais "cela devient rentable, et des gens plus jeunes" s'y mettent.

8. Nombre de des gens plus jeunes comparent leur quête du précieux métal à un week-end de jeu à Las Vegas. 9. D'autres aiment l'illusion d'autarcie dans les étendues sauvages, et le lien avec le passé de l'Amérique.10. "Nous aimons voir l'or (atteindre) 800 ou 900 dollars l'once, mais nous le faisions quand l'or était à 100 (dollars) l'once", souligne Mike Telgenhoff. 11. "Et nous allons continuer à le faire quand l'or chutera à nouveau ou remontera." AP

Le rapport entre le texte et la réalité peut être illustrée comme il suit

Référent (Réf)
Extralinguistique
choses et personnes
de la réalité
Elément référent (RE)
mot du texte renvoyant aux
choses et aux personnes
de la réalité

Prenons en exemple ces deux phrases de la première unité superphrastique.

Récemment, le nombre des concessions abandonnées a chuté de façon significative, tandis que le nombre des autorisations accordées à des petits mineurs est passé de 233 à 2002 à 315 en 2007.

Mais le temps du chercheur d'or autarcique en Alaska appartient depuis longtemps au passé. "C'est davantage un style de vie qu'autre chose", observe Rick Frederickson, chef par intérim de la section minière du Département des ressources naturelles.

Comme on peut voir la notion du référent est introduite par larticle indéfini qui suggère une idée dappartenance a une catégorie bien existante dans la réalité (idée de rapport entité/partie) les mineurs et lélément référent chercheur d'or est introduit par le contracté du (de+larticle défini le) - déterminant qui concrétise la notion.

Référent (Réf)
Elément référent (RE)
 
des petits mineurs
du chercheur d'or

La coréférence est le mécanisme qui renvoie lélément référent a un élément référé dans le texte-même, ce dernier ayant été à son tour élément référent, figure qui sillustre par le croquis suivant

Elément référé (Rél)
Intralinguistique
mot du texte auquel
RE est renvoyé
Elément référent (RE)
mot du texte
qui renvoie

Si létude du texte se poursuit, le mécanisme de la coréférence décrit ci-dessus peut être observé.

Prenons en exemple les phrases 3, 4 et 5. Dans la phrase 3 le chercheur d'or est à la fois lélément référent de des petits mineurs et lélément référé de ces chercheurs d'or de la phrase 4, qui se trouve en rapport de synonymie incomplète situationnelle avec beaucoup de jeunes gens, a son tour lélément référent de chercheur d'or de la phrase 3 et lélément référé de une population plus jeune de la phrase 5. Soit schématiquement:

Elément référé (Rél)
Elément référent (RE) Elément référé (Rél)
Elément référent (RE)
 
 

chercheur d'or

ces chercheurs d'or/ beaucoup de jeunes gens
une population plus jeune

phrase 3

 
phrase 4
 

phrase 5

Et voilà le schéma des rapports référentiels et coréférentiels pour le texte entier

2. Continuité sémantique

La continuité sémantique concerne les rapports entre les mots et leur compatibilité dans le cadre de lunité supraphrastique. Les rapports tout/partie, dentrecroisement et dantonymie permettent déviter les répétitions et la pronominalisation excessive. La notion de cohésion du texte renvoie à la continuité sémantique quil constitue en vertu de son organisation propre.

A considérer lexemple suivant nous pouvons nous rendre compte du rapport partie/tout qui assure la cohésion moyennant la continuité sémantique dans lunité supraphrastique, le sème englobeur dans ce cas étant crime.

PARIS - Quatre banques, dont la Société Générale et son PDG, Daniel Bouton, dans l'oeil du cyclone après des pertes records de près de 7 milliards d'euros, et plus d'une centaine de prévenus comparaissent à partir de lundi devant le tribunal correctionnel de Paris dans une affaire de blanchiment entre la France et Israël.

Ce gigantesque dossier a été mis au jour au cours de l'enquête dite "Sentier", vaste réseau d'escroquerie dont une partie des membres était basée dans ce quartier parisien de la confection.

"Sentier 2": la Société Générale, trois banques et une centaine de prévenus devant le tribunal
AP

Lexemple qui suit vient illustrer un cas dentrecroisement ou les mots partagent des sèmes communs

Nicolas Sarkozy et la mannequin Carla Bruni se sont mariés
Show Bizz net - il y a 8 minutes

Le président français Nicolas Sarkozy et l'ancienne mannequin Carla Bruni se sont mariés samedi à Paris.

Le maire du 8e arrondissement de Paris, François Lebel, a annoncé qu'il avait célébré l'union à l'Elysée.

La cérémonie s'est déroulée en présence d'une vingtaine de personnes, soit les proches et amis.

Le couple avait comme témoins un ancien collaborateur d'Edouard Balladur et une responsable des communications de Prada France.

Historiquement, c'est la première fois dans l'histoire de la République française qu'un président se marie en cours d'exercice, au palais de l'Elysée.

Lexemple ci-dessous illustre le phénomène appelé continuité sémantique par antonymie et témoigne de lemploi de ce procédé en tant que moyen de cohésion intraphrastique. Nous observons une opposition binaire avec le sème commun - limmigration.

 

"Régularisation de tous les sans-papiers, le cas par cas, on n'en veut pas!", ont scandé les manifestants partis vers 14H30 de la mairie du 18e arrondissement.

Outre RESF, la FCPE Paris (principale fédération des parents d'élèves du public), le collectif Unis contre jetable et l'association franco-chinoise Hui Ji, avaient appelé en début de semaine à ces manifestations au départ notamment des mairies des 3e, 10e, 11e, 18e et 20e arrondissements.

Il s'agit de condamner "une politique du chiffre qui broie", avaient indiqué les associations, rappelant qu'en 2007, la France a expulsé 24.000 sans-papiers.

Des milliers de manifestants à Paris en soutien aux sans-papiers
AFP

3. Connecteurs

Ils ont un point commun avec la référence et la coréférence dans le sens ou ils relient les éléments de lUSP, mais tandis que le rapport référentiel et coréférentiel est unilatéral, avec les connecteurs il est bilatéral et a la différence du premier il porte un noyau sémantique moyennant lélément connecteur- même.

Il existe plusieurs classifications des connecteurs, dont la plus simple les divise en trois groupes

- temporels

- logiques

- métatextuels

Les premiers comprennent les adverbes temporels tout comme des procédés grammaticaux typiques pour la langue française.

En voilà un exemple:

Les quatre médecins mis en examen, Michel Aubry, Malek Gouni, Michel Cori et Michel Berenguet - les trois premiers sont écroués - ont été interpellés mardi à Marseille avec un cinquième qui a été relâché. Une trentaine de personnes au total ont déjà été interpellées dans cette affaire.

Un psychiatre de l'Assistance publique-Hôpitaux de Marseille, le Dr Philippe-Xavier Khalil, déjà été mis en examen en octobre pour des faits similaires avec trois membres d'une autre association marseillaise d'aide aux immigrés, Ecoute accueil orientation (EAO), faisait également partie des psychiatres utilisés par l'Apas.

Les investigations ont été menées par des enquêteurs de la brigade de répression du proxénétisme de la préfecture de police de Paris avec l'aide de la police aux frontières et ceux de la section de recherches de la gendarmerie de Marseille.

Le réseau fonctionnait depuis janvier 2006 et a permis à plusieurs centaines de personnes de toutes nationalités, notamment Maghrébins, d'obtenir un titre de séjour.

Des psychiatres marseillais impliqués dans un trafic de titres de séjour
Par Omar CHARIF AFP - Samedi 2 février

Les connecteurs logiques relient les idées au niveau supraphrasique et leur charge sémantique exprime les interactions et les rapports interphrastiques.

Spécialisé dans les empreintes génétiques et "l'identification de traces ou de personnes", le laboratoire a adapté une méthode utilisée en cancérologie, qui ouvre la possibilité "de changer d'échelle", puisque désormais, on pourra établir un profil génétique à partir d'une à 20 cellules, au lieu de plusieurs dizaines auparavant, a précisé le Pr Doutremepuich.

A condition que les cellules ne soient pas trop dégradées, "cela permet de travailler sur des quantités très faibles (de cellules), même si cela ne permet pas encore d'obtenir des résultats dans toutes les situations", a-t-il ajouté.

Un laboratoire de médecine légale présente une analyse plus précise de l'ADN
AFP - Samedi 2 février, 12h42

Connecteurs classés par catégories

Connecteurs

Argumentation


Énumération





Classification

D'une part... D'autre part,


D'abord
Tout d'abord
En premier lieu
Premièrement

En deuxième lieu
Deuxièmement
Après
Ensuite
De plus, 
Quant à

En troisième lieu
Puis
En dernier lieu
Pour conclure
Enfin, 

Opposition

Restriction

Concession

 

 

mais

cependant
toutefois
néanmoins
pourtant

en revanche
par contre

dailleurs, aussi bien
du moins
du reste

sinon,
seulement
au contraire,
au lieu de
loin de,


malgré
en dépit de

quoique

tandis que
alors que
aussi ... que,
quelque ... que
quel /quelle/ que soit
quels/quelles que soient ...

quoi que
qui que

encore que

même si +(indicatif)

bien que + (subjonctif)
en admettant que +(subjonctif)
malgré que +(subjonctif)

certes
évidemment
bien sûr
il est vrai que

Situation
dans l'espace

Lieu

autour,
ailleurs,
au coin de,
au milieu de,
au centre de,
au bout de,

au-dessus ( <-- sur),
au-dessous ( <-- sous),

ici,
devant,
derrière,
en dehors,
en face de,
entre a et b,

en haut de,
en bas de,
là-bas,
loin de,
près de,
partout,
quelque part,

Illustration

Comparaison

en effet
ainsi
par exemple
comme, par exemple ...
en d'autres termes
comme
ou
ou plutôt
c'est-à-dire
ou plus exactement
soit ...
de même que
autant dire que
ce qui revient à dire que ...

Conséquence

donc,
ainsi
de là ... (que),
alors
par conséquent,
cest pourquoi,
de sorte que, / de telle sorte que
de façon que
si bien que,
au point que / à tel point que,

si +adj/adv.... que,
tellement  +adv/ajd... que,

tant de +nom que
tellement  de  +nom que

assez adj... pour que,
Trop adj... pour que,
suffisamment +adj... pour que,
de manière à (+ infinitif),
de façon à (+ infinitif),
au point de (+t infinitif),
jusquà (et infinitif),
assez + adj. pour (+ infinitif),
trop pour (+ infinitif),
trop peu pour (+ infinitif)

Cause

parce que,
puisque,
attendu que,
comme (tète de phrase),
pour la simple raison que ...,
du moment que ...,
dautant que,

cest que / cest parce que,
car,
en effet,
à cause de,
par suite de,
grâce à, faute de,
a la faveur de,
eu égard à,
en raison de,
à force de,
sous prétexte de / sous prétexte que,
à (suivi dun infinitif),
ce qui cause... cest,
une des causes de..., cest...,
Le motif essentiel de..., cest...,

faute de ... (moyens),
étant donné que,
Ayant vu/su/appris/,
d'autant plus/moins +adj. que ...,
ce n'est pas que + subj,
non pas que + subj. ... c'est que

Temps

Durée

Antériotrité

Posteriorité


Posteriorité immédiate

 

Simultanéité

Succession

Au début

À l'heure actuelle
Actuellement
En ce moment
De nos jours
Maintenant
Aujourd'hui

Autrefois
Avant + nom
Avant de + inf
Avant que + subjonctif

Il y a

Plus tard

À la fin

Depuis
Depuis que

Quand
Lorsque

En même temps que
Alors que

Pendant + nom
Pendant que + v ind.

Au moment où

Après que
Aprés avoir + pp.A

aussitôt (après) que

jusqu'à
/ jusqu'à ce que + subjonctif

Gérondifs: en attendant, en sortant, en voyageant, en faisant ...

Référence

À ce sujet
À ce propos
Sur ce problème
Selon
De cette manière
Quant à la / au / aux / à l'
Dans ce cas
D'après
En ce qui concerne

Résumé

Bref
En résumé
En un mot

Condition

 

Si ...,

à condition que + subjonctif
à moins que + subjonctif
en admettant que + subjonctif
pour peu que + subjonctif
pourvu que + subjonctif
à supposer que + subjonctif

en supposant que + subjonctif
Soit que ... soit que,
au cas où + conditionnel simple
Dans le cas où + conditionnel simple
dans lhypothèse où
sauf si
faute de quoi

Addition

et
de plus
en outre
non seulement ... mais encore ...

Restriction

sauf
excepté
mis à part
hormis
ne ... que

But . Intention. Finalité

pour +infinitif
en vue de + infinitif.

pour que + subj.
afin que + subj.

de façon à ce que + subjonctif

Lettres.net

4. Progression thématique

Comme laffirme déjà Combettes (3: 75) pour quun texte soit logiquement cohérent, il doit contenir dans son développement linéaire des éléments de stricte corrélation.Du point de vue de sa progression, le contenu sémantique du texte obéit donc à une double organisation: une organisation de type énonciatif et psychologique, qui consiste en la relation thème/propos et une organisation logique des unités, reparties en unités déjà identifiées ou éléments thématiques et unités identifiantes ou éléments rhématiques. Il existe trois types de base de progression thématique dont nous donnerons lillustration ci-dessous.

- Progression linéaire où le rhème de chaque phrase représente le thème de la suivante.

La situation était très tendue samedi dans cette région de l'ouest et de la Vallée du Rift (T1), devenue l'épicentre des violences dans le pays depuis deux semaines. (R1)

Des émeutes ont notamment eu lieu dans la circonscription d'Ainamoi (à environ 240 km au nord-ouest de Nairobi) (R1=T2), depuis le meurtre jeudi du député de cette circonscription, David Kimutai Too, élu du Mouvement démocratique orange (ODM, parti de M. Odinga) (R2).

Il s'agissait du second meurtre d'un député de l'opposition en quelques jours (R2=T3).

Les violences se poursuivent au Kenya : 57 morts en 24 heures
Par Bogonko BOSIRE AFP - Samedi 2 février, 20h29

T1
R1    
       
    T2 (=R1) R2
       
        T3 (=R2)

- Progression à thème constant

Des psychiatres marseillais impliqués dans un trafic de titres de séjour
Par Omar CHARIF AFP - Samedi 2 février, 14h10

Trois psychiatres soupçonnés d'avoir vendu des certificats de complaisance à des étrangers pour leur permettre d'obtenir des titres de séjour (T1) ont été écroués cette semaine dans l'un des plus gros trafics de ce genre démantelés à Marseille, a-t-on appris samedi de sources proches de l'enquête (R1).

Un quatrième psychiatre marseillais a été mis en examen (T1) mais laissé libre (R2). Ils (T1) sont accusés d'aide au séjour irrégulier en bande organisée, établissements de faux certificats médicaux et usage de faux et les investigations se poursuivent (R3).

Quatre autres personnes liées à une Association pour l'aide au séjour (Apas) à Marseille (T1) ont également été écrouées jeudi et vendredi (R4).

Schématiquement:

T1
R1
   
T1
R2
   
T1
R3
   
T1
R4

- Progression à thème éclaté ou hyperthème - une source thématique commune

Près de 400 personnes évacuées de N'Djamena vers Libreville
AFP

Les avions de transport de l'armée française (T1) ont évacué 397 ressortissants étrangers de N'Djamena vers Libreville dans la nuit de samedi à dimanche (R1), a-t-on appris auprès de l'état-major des armées à Paris. Evènement.

"Il en reste 560 (T2) sur les trois points de regroupement mis en place à N'Djamena et au camp militaire Kossei des forces françaises" (R2), a précisé le capitaine de vaisseau Christophe Prazuck, de l'état-major.

Parmi les 150 premières personnes évacuées (T3) figuraient 120 Français (R3). Les autres (T4=T3) étaient notamment de nationalités allemande, belge, espagnol, portugaise, arménienne, égyptienne et malgache (R4).

Les premiers étrangers évacués de N'Djamena (T5=T1) sont arrivés dans la nuit de samedi à dimanche à Libreville, la capitale du Gabon, "harassés, mais heureux" (R5=R1), a constaté un journaliste de l'AFP.

En voilà le schéma:

T1 R1      
     
     
T2 R2 T3 R3
         
      T4 /=T3/ R4
         
      T5 /=T4/ R5

Dans cette étude nous avons cherché à présenter une des voies possibles à suivre afin dacquérir une plus rapide orientation en matière de lecture et cela en expliquant et en illustrant les possibilités quoffre la linguistique textuelle quant à la profonde pénétration dans les mécanismes véhiculant le message émis. Pourtant ce nest que le premier pas a faire - aider à maîtriser une activité réceptive. Dans une future recherche nous essaierons, à laide de divers exercices, de faire le point sur les débuts dune activité productive - lécrit.

 

 

BIBLIOGRAPHIE

1. Carrell 1990: Carrell, Patricia. Culture et contexte dans la lecture en langue étrangère: Rôle des schémas de contenu et des schémas formels. // Le français dans le monde. Numéro spécial: Recherches et applications février-mars, 1990.

2. Charolles 1997: Charolles, M. L'encadrement du discours - univers, champs, domaines et espaces. // Cahier de recherche linguistique, 1997, 6, 1-73.

3. Combettes 1983: Combettes, B. Pour une grammaire textuelle. Paris: Duculot, 1983.

4. 1983: , . . : , 1983.

5. Shmitt, Viala 1982: Shmitt, M. P., Viala, A. Savoir lire. Paris: Didier, 1982.

 

 

Anelia Brambarova
=============================
E-magazine LiterNet, 10.02.2008, 2 (99)