Издателство
:. Издателство LiterNet  Електронни книги: Условия за публикуване
Медии
:. Електронно списание LiterNet  Електронно списание: Условия за публикуване
:. Електронно списание БЕЛ
:. Културни новини   Kултурни новини: условия за публикуване  Новини за култура: RSS абонамент!  Новини за култура във Facebook!  Новини за култура в Туитър
:. Книгомрежа  Анотации на нови книги: RSS абонамент!
Каталози
:. По дати : Октомври  Издателство & списание LiterNet - абонамент за нови публикации  Нови публикации на LiterNet във Facebook!  Нови публикации на LiterNet в Twitter!
:. Електронни книги
:. Раздели / Рубрики
:. Автори
:. Критика за авторите
Книжарници
:. Книжен пазар  Книжарница за стари книги Книжен пазар: нови книги  Стари и антикварни книги от Книжен пазар във Facebook Нови публикации на Книжен пазар в Twitter!
:. Книгосвят: сравни цени  Среавни цени с Книгосвят във Facebook!
:. Книги втора ръка  Книги за четене Варна
:. Bücher Amazon
:. Amazon Livres
Магазини и продукти
:. Fantasy & Science Fiction
:. Littérature sentimentale
Ресурси
:. Каталог за култура
:. Артзона
:. Образование по БЕЛ
За нас
:. Всичко за LiterNet
Настройки: Разшири Стесни | Уголеми Умали | Потъмни | Стандартни

LA FLEURISTE

web

Le mont de Vitocha est si mystérieux et tendre ce soir -
comme une île violette dans les eaux d'une lune pâle
et au-dessus de ses crêtes comme dans un grand désespoir
fondent en très légère vapeur les rayons d'étoiles.

La ville énorme et essoufflée cache dans sa grande poitrine
des milliers d’âmes abattues dans la fête vaine et fade,
et sous le voile de la lune à voix étrange et fine
elle narre les contes douloureux de la vie de mascarade.

Et dans la rue pleine de bruits sous des guirlandes électriques
paraît la jeune fleuriste de restaurant en restaurant,
où les orchestres répandent des tons sonores et rythmiques -
et on y ressent, paraît-il, des accords tristes et déchirants.

Se glissant parmi les tables, d'un regard craintif et mouillé,
telle une nymphe pourchassée elle propose tout humblement
des chrysanthèmes bien dorés dans son coquet panier
et sur la bouche carminée un sourire doux et charmant.

Mais tels les tentacules noirs sur ses formes ondoyantes
De part et d’autre collent bien les regards lascifs et rieurs,
et dans les sourires narquois jaillit une idée indécente
que les fleurs se vendent bien mais elle aussi est une fleur.

Et enfin l'orchestre soupire, tous les accords s'apaisent en pleurs,
s'éteignent net pour se taire, puis éclatent soudainement,
s'élèvent en l'air indépendants enivrés de leur fureur
et comme neige, en flocons doux, retombent bien tendrement.

Mais toujours de table en table avec ses fleurs elle s'incline,
la jeune fille aux cheveux blonds, le regard vague et amer;
mais, vaste et essoufflée, la ville étouffe dans sa poitrine
les milliers d'âmes abattues et guette а rendre sa misère.

 

 

© Hristo Smirnenski
© Parvan Cherkasky, traduit du bulgare
=============================
© E-magazine LiterNet, 03.04.2015, № 4 (185)