Издателство
:. Издателство LiterNet  Електронни книги: Условия за публикуване
Медии
:. Електронно списание LiterNet  Електронно списание: Условия за публикуване
:. Електронно списание БЕЛ
:. Културни новини   Kултурни новини: условия за публикуване  Новини за култура: RSS абонамент!  Новини за култура във Facebook!  Новини за култура в Туитър
:. Книгомрежа  Анотации на нови книги: RSS абонамент!
Каталози
:. По дати : Октомври  Издателство & списание LiterNet - абонамент за нови публикации  Нови публикации на LiterNet във Facebook!  Нови публикации на LiterNet в Twitter!
:. Електронни книги
:. Раздели / Рубрики
:. Автори
:. Критика за авторите
Книжарници
:. Книжен пазар  Книжарница за стари книги Книжен пазар: нови книги  Стари и антикварни книги от Книжен пазар във Facebook Нови публикации на Книжен пазар в Twitter!
:. Книгосвят: сравни цени  Среавни цени с Книгосвят във Facebook!
:. Книги втора ръка  Книги за четене Варна
:. Bücher Amazon
:. Amazon Livres
Магазини и продукти
:. Fantasy & Science Fiction
:. Littérature sentimentale
Ресурси
:. Каталог за култура
:. Артзона
:. Образование по БЕЛ
За нас
:. Всичко за LiterNet
Настройки: Разшири Стесни | Уголеми Умали | Потъмни | Стандартни

"RADETZKI"

web

"Toi, liberté, que je chante et que j'adore,
dirige mon navire sur cette onde..."

Lebrun

Le Danube blanc s'agite,
      bruit gaiement et fort
et "Radetzki" fier va vite
      sur les ondes d'or.

Mais sitôt que l’on entendit:
      "Kozlodoui lа-bas!",
l'écho de corne retentit,
      un drapeau flotta.

Des jeunes bulgares vaillants
      y paraissent ardents -
au front - signes de lion brillants,
      les yeux éclatants.

Leur voïvode sortit devant
      le chef du bateau
et dit d'un ton émouvant,
      tenant son couteau:

"Je suis le voïvode bulgare,
      Des gars ci-présents -
Pour la liberté ces gaillards
      vont verser leur sang.

Nous volons vers la Bulgarie
      l'aide à apporter,
pour le salut de la patrie
      nous allons lutter.

Le bateau, faut nous le laisser
      quoiqu'il arrive,
car mes hommes doivent passer
      là - sur notre rive."

Le capitaine - Allemand fier,
      refusa alors;
Botev fut pris de colère
      et clama très fort:

Je le veux, ne le demande,
      obeis sans émois!
Vous êtes tous sous mes commandes
      et le chef - c'est moi!

écoute bien, mon peuple meurt
      d'un joug infernal;
dirige vite le vapeur
      vers le sol natal."

Sa voix retentit de terreur,
      en disant cela,
et l'Allemand, pâle de peur,
      se rendit, bien las.

Le bateau approche vite
      la rive espérée,
le Danube blanc s'agite -
      les flots jouent très gais.

Il y avait beaucoup de temps
      qu'il n'avait porté
de tels braves hommes luttant
      pour la liberté.

La troupe se met à chanter
      un très rebelle air,
le drapeau commence à flotter
      avec le lion fier.

Le bateau aborde, austère,
      la rive natale,
Botev, le chapeau en l'air,
      Bien vite reparle:

- Allons, mes frères, mes gaillards,
      sautez du navire,
embrassez la terre bulgare -
      nous venons mourir!

Enivrés du drapeau si fier
      du lion décoré,
ils tombent à genoux sur la terre,
      sur la rive sacrée.

Mes frères! - Botev déclara
      D’une voix de tonnerre -
le peuple nous acueillera
      d'une joie fière!

Bientôt d'un tir nous saluerons
      notre grand Balkan -
une bataille de sang ferons
      contre les tyrans!

Nous ne sommes point une armée,
      experts militaires,
mais nos âmes sont enflammées
      pour mener la guerre.

Bientôt le Turc éprouvera
      notre force noire,
et le lion brave guidera
      nos plus grands espoirs.

Et partout retentit un cri
      vers le grand Balkan:
"Que vive notre Bulgarie,
      à mort les tyrans!"

 

 

© Ivan Vazov
© Parvan Cherkasky, traduit du bulgare
=============================
© E-magazine LiterNet, 12.02.2015, № 2 (183)